→ Bienvenue sur le site internet du SMINOV

Le premier ouvrage européen traitant des maladies du travail est l'oeuvre de Paracelse (1493-1541), médecin suisse.



Accueil

Qui sommes-nous ?

Obligations employeur

Nos actions

E-learning

Infos pratiques

Où nous trouver ?

Contact / Horaires
;

Obligations de l'employeur > Suivi médico-professionnel

Le suivi médico-professionnel de chaque salarié est un élément essentiel du dispositif de santé au travail. Il est assuré par la visite médicale, mais est complété par l'action en milieu de travail du médecin et par l'approche collective de notre équipe pluridisciplinaire.

Les différents types de visites médicales
  • Les visites obligatoires


    • La visite d'embauche : (Art R 4624-10 du Code du Travail CT)

    • Cette visite doit être réalisée avant l'embauche ou au plus tard avant la fin de l'expiration de la période d'essai du salarié.

      Objectifs :
      • S'assurer que le salarié est médicalement apte au poste de travail auquel l'employeur envisage de l'affecter
      • De rechercher l'absence d'une affection dangereuse pour les autres travailleurs
      • De proposer éventuellement des adaptations de poste ou l'affectation à d'autres postes


    • La visite périodique : (Art R4624-16 du CT)

      • Cette visite a lieu, en principe, tous les 24 mois, mais il est possible d'espacer ces examens au-delà de 2 ans, si des entretiens infirmiers et des actions pluridisciplinaires annuelles sont mis en place.

      • La salarié peut bénéficier d'un examen médical à sa demande.

      • Depuis le 1er Juillet 2012, les catégories de salariés bénéfciant d'une surveillance médicale renforcée (SMR) sont :

      • - les travailleurs âgés de moins de 18 ans,
        - les femmes enceintes,
        - les salariés exposés à l'amiante, aux rayonnements ionisants, au plomb (dans les conditions prévues au 2° de l'Art. R4412-160 du CT), au risque hyperbare, au bruit (dans les conditions prévues au 2° de l'Art. R4434-7), aux vibrations (dans les conditions prévues) l'Art. R4443-2), aux agents biologiques pouvant provoquer ou provoquant une maladie grave chez l'homme (groupes 3 et 4) ou aux agents CMR avérés ou suspectés (cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction de catégories 1 et 2),
        - les travailleurs handicapées,

        Les visites médicales de ces salariés peuvent avoir lieu tous les 2 ans.


    • La visite de pré-reprise : (Art R4624-31 du CT)

    • Pour favoriser le maintien dans l'emploi des salariés en arrêt de travail depuis plus de 3 mois, une visite de pré-reprise est organisée par le médecin du travail à l'initiative du médecin traitant, du médecin conseil de la Sécurité Sociale, ou du salarié.

    • La visite de reprise : (Art R4624-21 du CT)

    • Cette visite est obligatoire :
      • après un congé maternité,
      • après une absence pour cause de maladie professionnelle,
      • après une absence d'au moins 30 jours suite à un accident du travail,
      • après une absence d'au moins 30 jours pour cause de maladie ou d'accident non professionnel.

      • A la fin de l'arrêt de travail, l'employeur informe le Service de Santé au Travail de manière à ce que l'examen de reprise soit organisé dans les 8 jours à compter de la date de reprise du travail du salarié.
        Il faut rappeler que le contrat de travail est suspendu jusqu'à la date effective de l'examen de reprise (Jurisprudence de la Cour de Cassation)

  • Les visites non obligatoires :


  • Il n'y a pas de surcoût pour ce type de visite. Leur tarification est incluse dans le forfait annuel.

    • La visite occasionnelle : (Art R4624-18 du CT)

    • Elle est demandée soit par le médecin du travail, soit par l'employeur ou le salarié.
      L'avis d'apttitude n'est pas toujours délivré à la suite de cette visite, il est laissé à l'appréciation du médecin du travail.


    >> L'aptitude médicale en quelques mots

© 2011-2019 SMINOV - Tous droits réservés